Blog

Les MFR à la rencontre de l’Histoire !

Parce qu’il y a des espaces prévus pour que chacun puisse laisser une trace de son passage (c’est important de le préciser), les MFR sont désormais présentes sur le mur de Berlin ! (rien que ça 😉).

Petit clin d’œil symbolique sur ce monument historique, réalisé par Kilian, lors du voyage à Berlin de la MFR Le Village. Un mur longtemps synonyme de division et de répression, sa chute en 1989, devenant un emblème d’ouverture au monde et aux autres.

Les MFR à la Une lors des Erasmus days !

Toute une série de reportages, qui mettent les jeunes à l’honneur, dans le cadre de cet évènement européen.

Le premier reportage de la semaine (réalisé par les jeunes), met en avant la mobilité européenne à la MFR de Coublevie

Erasmus Day’s – MFR Coublevie

Les Erasmus day’s continuent ! Cette fois-ci, c’est un podcast réalisé par des jeunes de la MFR de Morestel, qui est mis en avant

Erasmus Day’s – MFR Morestel

Une nouvelle vidéo qui relaie un reportage de France 3, consacré à la pratique de la citoyenneté à la MFR de Vif

Erasmus Day’s – MFR Vif

La dernière vidéo de la série « Erasmus days » est consacrée au Harcèlement en ligne. Elle a été tournée par les jeunes de la MFR Le Village, dans le cadre de l’action l’ambassadeur du numérique

Erasmus Day’s – MFR Le Village

Cultivons les réussites ! (mais en transpirant)

Dimanche 9 octobre, deux équipes de salariés de MFR Iséroises participent en relais, au marathon Ekiden des entreprises, à Grenoble.

On savait déjà, comme dit le proverbe, « qu’ensemble on va plus loin « , on sait désormais qu’ensemble, en relais, on peut courir 42,195 km, soit la distance d’un marathon. Un immense bravo à chacun des membres des deux équipes MFR, qui ont ajouté la vitesse à la distance, puisqu’ils ont terminé aux 206e et 331e place sur 578 !

Les MFR de La Grive et Mozas au forum des métiers et de l’apprentissage

La deuxième édition du forum des métiers et de l’apprentissage a eu lieu les 4 et 5 octobre à l’intérieur de la salle polyvalente de Bourgoin-Jallieu.

L’occasion de préparer l’année prochaine pour certains mais aussi de mettre en relation futurs apprentis et entreprises.

Le premier objectif de la municipalité, organisatrice de cet événement, est de jouer un rôle d’orientation au cours de ces deux journées auprès des collégiens et des lycéens de la commune. Ainsi, près de 900 jeunes berjalliens était présents mais la salle polyvalente est ouverte à tous et notamment au grand public le mercredi après-midi. « Beaucoup de représentants du tissu économique local y étaient.

Les élèves de CAPa2 de la MFR Coublevie découvrent l’Islande

Après une première escale à Paris où ils ont remonté les Champs Élysée puis admiré la Tour Eiffel depuis le Trocadero, les élèves ont atterri à Keflavik, aéroport international situé à 50km de Reykjavik, la capitale.

Mieux qu’un billet en première classe, nombreux sont ceux qui ont profité d’un avion à demi plein pour s’étaler lourdement de tout leur long sur des rangées de sièges vides et ronfler impertubablement.

3h30 de vol au cœur de la nuit ont été nécessaire pour rejoindre ce bout de terre volcanique 5 fois plus petit que la France. Pour cette première journée en terre islandaise, ils ont traversé le parc de Reykjanes et ont erré entre différents sites d’activités géothermiques omniprésents sur l’île. Il s’agit d’un voyage des plus extrêmes et non sans risque : ici, les paysages sont dramatiques et de fréquentes éruptions volcaniques ont lieu. Des mares de boue et d’eau bouillante jaillissent régulièrement, des mofettes (trous par lesquels s’évacuent des gaz), des odeurs de soufre insupportables, bref, la MFR Coublevie est sur le qui-vive pour rester en vie et ramener un maximum d’élèves à la maison. D’ailleurs, si certains parents veulent se séparer définitivement de leur progéniture, qu’ils les en informe en message privé. Une glissade dans une source d’eau acide est si vite arrivée !

Pour revenir à la suite de leurss pérégrinations : l’après-midi ils sont allés aux sources d’eaux chaudes de Reykjadalur, perdues au milieu de nulle part, accessible par un chemin de 4km. Belle récompense que de se tremper dans cette rivière à 38°C, d’un eau non acide !

Le soir, ils ont été à Uthlid, dans de somptueux cottages cosy. C’est quand même mérité !